top of page

Le Blog de l'Association

Dernière mise à jour : 2 août 2022


Ce n'est pas la première fois que Danse et Tai Chi Chuan se rencontrent. Il semblerait qu'un chorégraphe Taiwanais ait réussi un spectacle convaincant lors du Festival d'Avignon 2022.

Martine Marin nous en propose un compte-rendu enthousiaste.


***************


See You, 再见, Au-revoir... Comme un poème qui se déroule à coups de séparations et de retrouvailles, le spectacle de danse du jeune chorégraphe Taiwanais LAI Hung-Chung a déclenché une standing ovation au théâtre de la Condition des soies au Festival Off d'Avignon. Le chorégraphe nous a ouvert la porte des émotions face à une séparation ou une rupture qui déclenche toutes sortes de cataclysme dans notre corps.


See you, c'est comme un mouvement de la mer avec ces flux et ces reflux, ces regards intenses qui se rencontrent et s'interpénètrent. Des mouvements de tête qui orientent ou désorientent par leur interrogation, sur une musique parfois douce puis saccadée, inquiétante comme les mouvements de ces corps perdus qui se retrouvent pour à nouveau se séparer. La séparation parfois brutale des amis, des parents, de voisins suite au Covid, à un accident, à la guerre, à la maladie ont inspiré le jeune chorégraphe pris dans un tourbillon indescriptible qu'il a voulu exprimer dans cette œuvre poétique et terriblement humaine "pour faire le tri dans ses sentiments". Mélange de street dance, popping et tai chi, See You bouscule, dérange, émeut...


Si nous connaissons la street dance via le hip hop, et le popping (ou smurf en français), le tai chi vient apporter une dimension vibratoire et émotionnelle intense. Les mouvements de tai chi, spirales et décharge d'énergie (fajing) véhiculent les émotions de huit danseurs, vêtus de gris et blanc qui se rapprochent et s'éloignent, se font face, "montrent leur visage" à la manière d'un standard de l'opéra traditionnel chinois pour exprimer leurs émotions face à face ou face au public.


Le jeune chorégraphe pratique le tai chi DOWING enseigné à Taïwan par son professeur Chin-Hua CHEN et a intégré cette pratique au sein de la compagnie. Dans sa chorégraphie, le tai chi est omniprésent avec "les torsions, par exemple les spirales du pouce au coude puis jusqu'à l'épaule. Cette vibration instantanée permet de montrer différents états émotionnels comme sangloter ou vouloir résister ou s'encourager."


Et nous, public, nous suivons la lenteur, l'énergie et la vie humaine qui se déroule comme un fil de soie entre ces danseurs qui ont su mêler l'art du tai chi à celui de la danse pour nous cueillir au bord de l'émotion.


Alors qu'en Occident, le corps est souvent dirigé par l'esprit, selon Lai Hung-Chung, "Je pense que les expressions du visage viennent du corps, c'est avec la texture du corps que je souhaite transmettre l'émotion liée à un au-revoir".


Et on peut dire que l'émotion a touché le cœur du public.


Martine Marin


Pour plus d’informations :





© Hung Dance, Photo by CHEN Chang-Chih


Dernier stage de la saison 2021/2022


Dernière mise à jour : 13 févr. 2022

Approfondissement de l'expérience menée sur les trois cercles de base





1
2
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
bottom of page